dossier de presse jungle fear

of 9 /9
UN PARC D’ATTRACTION CONSTRUIT EN PLEIN CœUR DE LA JUNGLE

Upload: la-boite-noire

Post on 30-Jul-2016

227 views

Category:

Documents


2 download

DESCRIPTION

Dossier de présentation de Jungle Fear, le nouveau spectacle de la compagnie Les Voix de la Boite Noire de et avec Amandine Arrighi, Jeremie Aguera, Serge Atthouga Attouga dans une mise en scène de Thibault Patain

TRANSCRIPT

Page 1: Dossier de presse jungle fear

UN parc d’attractioNcoNstrUit eN pleiNcœur de la jungle

Page 2: Dossier de presse jungle fear

SOMMAIRELes Voix de La Boîte Noire C’est qui, C’est quoi ? Le projet rÉsuMÉNote d’iNteNtioN L’ÉquipeMetteur eN sCèNeCoMÉdieNs FiCHe teCHNique du speCtaCLeCoNditioNs teCHNiques & spaCiaLesCoNtaCts

p.03

p.06p.07

p.09p.11

p.13p.14

Page 3: Dossier de presse jungle fear

l'associatioN les voix de la boite Noire

c'est quoi ?

la boîte noire est un projet de vie, un projet théâtral. l’association, créée en 2011, se transforme rapidement en laboratoire de création artistique, dont la mission est d’élargir l’accès aux œuvres, d'inventer, d'expérimenter, d'écrire et de transformer, dans le but de promouvoir la culture. À travers des parcours divergents, les 4 membres fondateurs de la compagnie se rejoignent sur ces points : laisser vivre, amener, porter le théâtre jusqu’à vous, voilà ce que nous désirons. Nous faisons du spectacle vivant, adaptable, transportable et disponible. ingénieux, nous le souhaitons. inventif, nous l’essayons. audible, nous le fabriquons.la boite noire est un grand chantier de création, un beau cadre administratif et humain, au cœur duquel nous travaillons. comme un grand moteur de recherche et de souvenirs. comme notre mémoire. Mais aujourd’hui, nos voix seules peuvent nous aider à offrir ce pourquoi nous travaillons : la culture et le divertissement pour tous.

c'est qui ?

amandine est fonceuse, c'est l’hyperactive du groupe. Formée au conservatoire d’art dramatique d’avignon, elle est à l’origine de notre premier spectacle : l’amour de phèdre. Metteur en scène et vidéaste. carlotta, formée au conservatoire d’art dramatique d’avignon, est impérieuse, farfelue et entière. elle est aussi à l’origine de notre premier spectacle : l’amour de phèdre.Metteur en scène et comédienne. shirley est la directrice artistique, réfléchie et fantasque. Formée à l’école de communication visuelle (ecv) d’aix en provence, elle travaille en indépendante. scénographe de notre premier spectacle : l’amour de phèdre. stéphane, la pétillante, l’enthousiaste et l’impétueuse. Formée à l’éponyme à paris, ainsi qu’au conservatoire régional d’angers, comédienne de notre premier spectacle : l’amour de phèdre.

présentationsl'association les voix de la boîte noire, crée en 2011, permet aux artistes d'inventer, d'expérimenter, et d’organiser leurs projets artistiques sans avoir à se préoccuper de la forme juridique ou administrative, que cette dernière peut leur apporter. le but : promouvoir la culture.

c’est qUoi ?

03 Carlotta Moraru, Shirley Evans, Amandine Arrighi, Stéphane Leclercq

Page 4: Dossier de presse jungle fear

LE projEt

05

c’est qUoi ?c’est qUoi ?

JUNGLE FEAR

Jusqu’à présent elle n’a jamais ren-contré d’humain civilisé. Mais tout son monde s’écroule à l’arrivée sur son territoire de Mr verdier, un jeune entrepreneur immobilier dynamique et suffisant et François son maçon simple et amusant. le projet de ces deux « envahisseurs » est une grande construction qui devrait être vite ren-tabilisée car très lucrative. Mais l’opi s’oppose à la réalisation du projet. l’entreprise entame de longues et vaines négociations laissant les deux comparses coincés dans cette jungle par ordre du pdG.

sans électricité, internet ni confort moderne, Mr verdier s’impatiente et transgresse la règle élémentaire de la charte de l’opi « toute personne appartenant à une société ne peut entrer en contact, ni entretenir de relation de quelques ordre que ce soit avec un habitant résidant sur une parcelle classée par l’opi ». il décide malgré tout de « civiliser » innata. il lui donne un nouveau pré-nom, un peu désuet mais qu’il trouve amusant : adelaïde. il lui apprend à se tenir droite, à réciter des slogans de

publicité et surtout à se soumettre à ses ordres en menaçant de détruire pouilleux. François de son côté reste à l’écart de ces méthodes qu’il juge peu scrupuleuses. en effet, une fois édu-quée innata perd irréversiblement son statut. l’opi ne peut plus rien pour elle, le chantier peut commencer.

après de multiples mésaventures, Mr verdier ouvre enfin les portes de « jungle Fear, le parc d’attraction construit en plein cœur de la jungle, 20 000 hectares minutieusement re-produits dans les matériaux les plus sophistiqués. Vous y découvrirez les manèges les plus impressionnants du monde. tel que «innata coaster» 20 km de rails, 3 847 655 boulons, 56tonnes d’acier. de 0 à 300 Km/h en moins de 3 secondes, il est actuelle-ment le manège le plus effrayant de tout l’univers. »

les visiteurs affluent, irrespectueux, hurlant à la mort dans les attractions, souillant le sol de papiers gras et dé-chets. et chaque soir, adelaïde deve-nue technicienne de surface du parc, entasse les ordures et les ramasse.

l'histoire se déroule sur une terre lointaine classée par l’opi (organisme de protection de l’inné). cet organisme empêche l’accès sur le territoire à toute civilisation organisée en société moderne. sur cette parcelle vierge de construction humaine, vit un petit être étrange : innata, qui mène une vie plutôt curieuse, avec ses propres rituels. innata ne se sépare jamais de la plus belle plante du monde (qui s'appelle) Pouilleux.

Page 5: Dossier de presse jungle fear

07

lors de ma dernière année au conservatoire d’art dramatique d’avignon, nous devions construire un projet personnel. après un an de réflexion, d’écriture et de recherche, est né ciucciu (le bour-ricot) une forme théâtrale de 30 min. aujourd’hui diplômée, j’ai ressenti l’envie de reprendre cette pièce, de l’approfondir, de l’étoffer et de l’agrandir.

Je souhaite traiter le mythe du bon sauvage et par ce biais, l’innocence perdue au fil des années dans une société dite civilisée et moderne. Je ne ressentais pas l’envie d’utiliser un enfant perdu dans un monde d’adultes mais plutôt construire un monde imaginaire dans lequel évolue un protagoniste adulte res-té dans l’inné. pour traiter ce su-jet, j’ai mis en scène les méthodes colonisatrices d’un promoteur immobilier, le fait qu’un peuple puisse investir une terre qui ne lui appartient pas sous prétexte que son modèle de société est à ses yeux valable pour tous.

Je divise le sujet entre l’inné et l’acquis. concer-nant l’inné je me suis questionnée après le vision-nage de l’enfant sauvage de François truffaut, pourquoi l’enfant « sauvage » nous passionne autant ? peut être détient-il un secret que nous avons égaré depuis bien longtemps sur le chemin de l’éducation. qu’est-ce que l’homme dans sa nature la plus enfouie ? indépendamment des autres hommes ?

quant à l’acquis, quelle est la différence entre éduquer et dresser ? eduquer : accompagner la vie d’un être dans une société et lui apprendre les codes de bonne conduite. dresser : Un appren-tissage spécifique dans le but de le rendre utile à une tâche. aujourd’hui, sommes-nous éduqués ou dressés à vivre dans cette société ?

pour interpréter cet être, la figure du clown est la plus pertinente. elle permet de retrouver nos 4 ans, l’âge auquel nous ne sommes pas encore des personnes ancrées dans une civilisation mais des « petits sauvages ». par exemple, la reli-

gion judaïque pratique la première coupe de cheveux aux petits gar-çons vers cet âge là. comme le

signe de passage entre l’inné et l’acquis, l’entrée dans la société civilisée. le clown a cette capacité d’être intemporel et sans âge. c’est aussi grâce à cette figure que le sujet est traité de façon plus légère et drôle.

dans la pièce, on part du principe qu’à la nais-sance, Mr verdier comme innata possédait un nez de clown. symboliquement plus on se civilise moins il se voit. le nez de clown a une importance particulière, celui de symboliser l’éloignement de l’inné. innata l’arbore fièrement sur son visage, François l’a caché dans sa poche et en a honte, en revanche Mr verdier en possède un tout rabougrie qu’il retrouve à un moment donné sans même se

note d’intention

« je diVise le sujet entre l'inné et l'acquis . »

souvenir de ce dont il s’agit.pour garder cette part d’en-fance, le décor est composé de jouets pour enfants. le maçon a des briques en légo signi-fiant que ces jeux l’ont condi-tionné à faire de lui ce qu’il est aujourd’hui. Une façon de mon-trer que le conditionnement à la société commence dès l’en-fance ; les jouets ne sont qu’une illusion de la créativité et la liberté d’esprit que l’on sou-haite préserver à cette période. la construction que Mr verdier entreprend sur cette terre vo-lée est un parc d’attraction, là encore je trouve ironique de dé-truire l’être inné sur ses terres vierges au profit du « dévelop-pement » des enfants d’une autre organisation sociale.

le bourricot est un projet riche, touchant, tantôt drôle, tantôt émouvant mais qui ne laisse pas indifférent. il sédui-ra petits et grands, sensibles à l’un ou l’autre de ses nombreux thèmes abordés avec passion.

amandine arriGHi

coMMeNt ?

Page 6: Dossier de presse jungle fear

L'équipelescv

MetteUr eN scèNe

aUteUr& coMédieNNe

09

aMaNdiNe arriGHi

diplôMée dU coNservatoire d’art draMatiqUe d’aviGNoN

aU tHéâtre / coMédieNNe : • ondine, de Jean Giraudoux - Mes Magali Zucco cie la tête dans les nuages.• les monologues du vagin, d’eve ensler - Mes Magali Zucco – cie la tête dans les nuages.• Matière à rire, de raymond devos - Mes Magali Zucco – cie la tête dans les nuages - région paca 2007 – 13 représentations.• paroles d’etoiles, de Jean-pierre Guéno - Mes

Magali Zucco – cie la tête dans les nuages - Festival off d’avignon 2009 / tournées nationales.

MetteUr eN scèNe : • le labo, restitution d’un laboratoire de recherche aux côtés du collectif MxM dirigé par cyril teste scène Nationale de cavaillon – Mars 2013.• l’amour de phèdre, de sarah Kane.

aU ciNéMa : • Mafiosa, saison 2, réalisation eric rochant - rôle de tania – 2008. • la brindille, réalisation emmanuelle Millet - rôle de Milka – 2010.

tHibaUlt pataiN

diplôMé dU coNservatoire d’art draMatiqUe d’aviGNoN

aU tHéâtre / coMédieN : • paillette ! petit cabaret pathétique - coll. la cohorte - 2014 / 2016• la liberté d’expression expliquée aux enfants par les forces de l’ordre - cie du vieux singe - 2015 / 2016• au cabaret vert les veilleurs - théâtre du verseau - 2012 / 2016.• le petit prince - Mes Magali Zucco - 2014

MetteUr eN sceNe / directioN d'acteUr :• déflagrations - 2011• pénélope #1 & #2 - coll. la cohorte 2013 / 2014• les aveugles - coll. la cohorte - 2013

assistaNt À la Mise eN scèNe :• leda, le sourire en bannière - théâtre du verseau 2012• 9 petites filles, push & pull - théâtre du verseau 2014

aU ciNéMa : • Narcisse, échos - 2013, le dessous des Meringues - 2015, réalisation arthur patain

staGes : catherine Germain, Martine viard, Yves Marc, cyril cotinaut, chloé catoire, Hervé blutsch, philippe quesne, toméo vergès

staGes : Martine viard, François cervantès, Yves Marc, Jean-pierre siméon

Page 7: Dossier de presse jungle fear

l'éqUipe

11

coMédieN

coMédieN

JereMie aGUera

aU tHéâtre / coMédieN : • alice, lewis carroll Mes vincent Fruleux 2015.• le vivier des Noms, de valère Novarina, Mes valère Novarina Festival iN 2015. • caramba ! Mes Fabien saye 2013.• la leçon eugène, d'eugène ionesco Mes Zoé vuaillat 2013.

MetteUr eN sceNe :• tos tas de Jérémie aguera dans le cadre du projet personnel de fin d’étude du conservatoire d’avignon. 2015

aU ciNeMa :• call of duty - l'appel du devoir real. benjamin Guillaume court métrage 2011

diplôMé dU coNservatoire d’art draMatiqUe d’aviGNoN

serGe attoUGHa attoUGa

aU tHéâtre / coMédieN : • dire ce qu'on ne pense pas dans des langues qu'on ne parle pas, Mes antonio araujo, Festival iN avignon 2014.• pirogue, Mes Jean Yves picq, tournée îles de la réunion, Mayotte 2014.• Hate radio, Mes Milo rau, Festival iN avignon 2013.

MetteUr eN scèNe :• Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, stig dagerman, projet personnel de fin d’étude du conservatoire d’avignon 2015.

diplôMé dU coNservatoire d’art draMatiqUe d’aviGNoN

staGes : Martine viard, Yves Marc, cyril cotinaut, Florine clap, Jean claude leportier, olivier py

staGes : François tardy, olivier boréel, arek Gurunian

Page 8: Dossier de presse jungle fear

CONDITIONS TeChNIqueS & SpaTIaLeS

CALENDRIER

• prix : 1500 euros négociable et dégressif à partir de 2 séances.• défraiement à prévoir en cas de déplacement (relatif au kilométrage).• durée : environ 1h • equipe : 3 comédiens 1 régisseur.• plateau : adaptable à la salle.• régie : 1 régisseur son et lumière • son : système de diffusion adapté à la salle branchement jack 3,5mm• lumière : Fiche technique lumière sur demande.• temps d’installation : 1 journée de préparation est nécessaire au minimum (install ation, filages)

13

CONTACT

poUr NoUs JoiNdre :

alizée buisson - communication tel. 06 10 77 27 99 / [email protected]

9 lot Fontbelle 13122 veNtabreNsiret 789 828 609 00016 - ap 9001Z

license 2-1088103

crédits photos : M. adreani, a. darricau, a. buissonGraphisme & direction artistique : shirley evans

14

résideNces :10/11/15/16 mars 2016 résidence de création à viens voir ! - taveldu 22 au 28 mai 2016 résidence de création à viens voir ! - taveldu 1er au 18 septembre 2016 résidence de création au théâtre des carmes - avignondu 3 au 7 octobre 2016 résidence au théâtre des carmes - avignon

represeNtatioNs : 8 et 9 octobre 2016 : représentations au théâtre des carmes - avignon

saYHello

Page 9: Dossier de presse jungle fear