le réchauffement climatique : chronique dun dérèglement annoncé cholet 11 avril 2013

Download Le réchauffement climatique : Chronique dun dérèglement annoncé Cholet 11 avril 2013

Post on 03-Apr-2015

104 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Le rchauffement climatique : Chronique dun drglement annonc Cholet 11 avril 2013
  • Page 2
  • UNE PRIORITE La matrise des consommations et l'efficacit nergtique Limiter les missions de gaz effet de serre FAIRE DES ECONOMIES UTILISER LES ENERGIES RENOUVELABLES Eviter les gaspillages, les pratiques et les techniques gourmandes Le soleil, la biomasse, le vent et leau
  • Page 3
  • Se poser la question " comment moins consommer ? " plutt que " comment produire plus ? " Faire des conomies Consommation dnergie Performance nergtique de lhabitat
  • Page 4
  • => Je matrise mes consommations lectriques Source : ADEME Les quipements lectriques reprsentent prs dun tiers des consommations nergtiques dun foyer Llectromnager Lclairage La HI-FI, micro informatique, tlviseurs et magntoscopes Prise lectrique avec compteur de consommation en kwh et indication du prix en uros
  • Page 5
  • => Je matrise mes consommations lectriques Adapter ses stratgies dachat Faire une veille sur les veilles Eclairage naturel et lampes faible consommation selon lusage Source : ADEME
  • Page 6
  • Le btiment le secteur le plus consommateur Source ADEME - En matire de chauffage et deau chaude sanitaire, la consommation moyenne du parc immobilier franais est de 250 KWh ep*/m/an. (20 fois plus pour se chauffer que pour se nourrir !) - La nouvelle rglementation thermique franaise (RT 2012)impose que toute construction neuve ne consomme pas plus de 50 KWh ep*/m/an, et prconise 80 KWh ep*/m/an en rnovation. * nergie primaire (Pour une maison de 130 m)
  • Page 7
  • Le btiment le secteur le plus consommateur Performances nergtiques des locaux : rglementation thermique 2012
  • Page 8
  • Une surface dhabitation adapte ses besoins Une conception compacte et simple Penser avec le climat Lisolation et la ventilation une priorit => Lefficacit nergtique de sa maison : un ensemble de facteurs
  • Page 9
  • 80 m ou 250 m ? Une dimension adapte Adapter la taille de son habitation ses besoins actuels et futurs. Prfrer un plan de construction simple pour obtenir un btiment compact. Il minimisera ainsi la surface de contact intrieur/extrieur et gnrera moins de dper- ditions de chaleur. Lhabitation sera donc plus conome en chauffage et ainsi dgagera moins de gaz effet de serre. Source Rmy Jzquel Safi29 Nord
  • Page 10
  • Limplantation de la maison pense avec lenvironnement : la conception bioclimatique. Utiliser le soleil et le climat Utiliser le terrain naturel Utiliser le vgtal Vent filtr par la haie Strates photos Samuel Legrais mission bocage
  • Page 11
  • Limplantation de la maison pense avec lenvironnement : la conception bioclimatique. En concertation avec les architectes : consiste utiliser les composantes du climat pour chauffer ou rafrachir les locaux. Les grands principes de base.
  • Page 12
  • Limplantation de la maison pense avec lenvironnement : la conception bioclimatique. Fonctionnement en t : Protection des surchauffes par les "casquettes" ct sud. Ouverture des fentres au nord le jour, et des autres la nuit. L'vacuation de l'air chaud de la serre provoque l'appel d'air frais ct nord. Un exemple de ralisation : Source : http://www.onpeutlefaire.com/articles/a-maison-bioclimatique.phphttp://www.onpeutlefaire.com/articles/a-maison-bioclimatique.php Fonctionnement en hiver : Prchauffage de l'air entrant par la serre et par les capteurs solaires. Chauffage par pole de masse au rez-de-chausse (air ambiant et dallage) Chauffage de l'tage par le tuyau d'vacuation des fumes.
  • Page 13
  • => Lisolation Lisolation dune maison rpond un double objectif : Empcher la chaleur dgage par le systme de chauffage de sortir des btiments Etre au chaud en hiver Se protger des rayonnements estivaux. Etre au frais en t
  • Page 14
  • Et si je nisole pas ? Source : ADEMEADEME Le pont thermique structure bton d'un btiment Les fuites d air Fuite dair sous une fentre lie un dfaut de pose Le manque d isolant ou sa d gradation Plafond dune pice dont lisolant est dgrad
  • Page 15
  • => Isoler du sol au plafond ! Pour les parois verticales : Rapporter une isolation par lintrieur ou par lextrieur Utiliser des matriaux auto-isolants ou appels solution intgre : le mono-mur, le bton cellulaire, la brique de terre crue le 2 en 1 de la construction : isolation + inertie Pour les ouvertures : Ne pas dpasser 17% pour le rapport surface vitre / surface habitable Prfrer une rpartition en faade sud Recourir des doubles vitrages peu missifs avec des menuiseries de qualit et bien poses. Pensez aux volets et aux rideaux ! Pour la toiture et les combles : Pose de 20 40 cm sous forme de laine (sous toitures ou combles) ou en vrac (combles)
  • Page 16
  • Isolation par lextrieur en panneaux de fibre de bois => Exemples avec des matriaux cologiques Isolation sous toiture en panneaux de laine de chanvre Isolation de combles avec de la ouate de cellulose en vrac
  • Page 17
  • Pas de bonne isolation sans une bonne ventilation Un logement bien isol doit tre bien ventil. La ventilation est ncessaire pour : Satisfaire les besoins en oxygne, Amliorer le confort intrieur en liminant les ventuels polluants, odeurs et fumes Evacuer la vapeur deau
  • Page 18
  • => Quels systmes de ventilation ? La VMC double flux La VMC simple flux hygro-rglable Le puits provenal (ou canadien) Elle rcupre les calories de lair vici avant quil ne soit vacu pour chauffer lair neuf au sein dun changeur haut rendement. Ce principe utilise des entres dair quipes dune membrane qui vacue lair ambiant en fonction de lhumidit. Le principe est simple : prlever de lair lextrieur, le faire circuler dans le sol, o la temprature est constante et linsuffler dans la maison. Lt, lair sera rafrachi. Lhiver, inversement, il sera rchauff. VMC double flux
  • Page 19
  • => Pour rsumer un exemple ! Maison ayant une consommation de 172 kWh/m Toit : paisseur disolation de 20 cm Energie solaire : pas dnergie solaire Fentre : double vitrage Chauffage : on conserve sa vieille chaudire Ventilation : hygro rglable Murs : 10cm dpaisseur pour lisolation Maison ayant une consommation de 67 kWh/m Toit : paisseur disolation de 40 cm Pas dinstallation de capteurs solaires Fentres : double vitrage peu missifs Chauffage : on conserve sa vieille chaudire Ventilation : double flux avec puits canadien Murs : 15 20cm dpaisseur pour lisolation Exemple dconomie de 105 kWh/m sur les consommations dune maison!
  • Page 20
  • UNE ALTERNATIVE AUX RESSOURCES FOSSILES Un systme de chauffage renouvelable ! => Utilisation des renouvelables
  • Page 21
  • => Le bois Energie renouvelable condition de bien grer la ressource, elle est disponible localement. On peut lutiliser : en appoint (chemine, insert, pole), notamment si lhabitat est bien isol en nergie principale avec une chaudire qui joue le rle dun chauffage central (systme manuel bche ou automatique bois dchiquet ou granuls) photos Samuel Legrais mission bocage UNE ALTERNATIVE AUX RESSOURCES FOSSILES
  • Page 22
  • => Un chauffage solaire UNE ALTERNATIVE AUX RESSOURCES FOSSILES
  • Page 23
  • Chauffe eau solaire : Eau chaude sanitaire 4 5 pers Surface 4 6 m Ballon de 300 litres Couverture des besoins 50 60 % Prix : 4 000 6 000 H.T Systmes solaires combins : Eau chaude sanitaire + chauffage Surface de 15 20 m Couvre de 30 60 % du chauffage suivant les rgions. Prix de 15 000 25 000 H.T => Un systme solaire sur sa toiture UNE ALTERNATIVE AUX RESSOURCES FOSSILES
  • Page 24
  • => La gothermie Le chauffage gothermique permet de rcuprer la chaleur de la terre laide de capteurs enterrs dont la surface varie de 1,2 2 fois la surface de la maison chauffer. La chaleur est restitue par un plancher chauffant aprs transit par une pompe chaleur. Cette pompe chaleur fait appel ncessairement lnergie lectrique pour fonctionner. Lorsque la surface de terrain est insuffisante pour un captage horizontal, on peut avoir recours des sondes gothermiques circulation verticale.
  • Page 25
  • => Les gains nergtiques potentiels sur lhabitat Type de mesure Gains potentiels en efficacit nergtique Incidences sur le montant de linvestissement Conception architecturale, adaptation au lieu Jusqu 50%Economies Matriaux et techniques de construction Jusqu 35%Surcots minimes moyens Qualit et soin de la mise en uvre Jusqu 35%Surcots minimes Installations techniquesJusqu 80%Surcots moyens Comportement des usagers+/- 50%Aucune Sources : la conception bioclimatique Samuel Courgey et Jean pierre Oliva d. Terre vivante
  • Page 26
  • Lobjectif est de produire de llectricit pour la revendre en totalit EDF Le projet intgr au btiment, on profite dun rachat bonifi de llectricit 0.33 du KWh. modules photovoltaques onduleur comptage de lnergie rseau Produite sur place Revendue EDF => Lnergie photovoltaque COMPENSATION DES DEPENSES ENERGETIQUES
  • Page 27
  • 1000 kWh/kWc 900 kWh/kWc 1100 kWh/kWc 1200 kWh/kWc 1300 kWh/kWc => Lnergie photovoltaque COMPENSATION DES DEPENSES ENERGETIQUES
  • Page 28
  • Production lectrique et cot global (en HT) pour 25m Puissance installe (base 120 Wc/m)3000 Production (kWh)3000 Investissement initial (base 5 /Wc)15 000 Recette annuelle (0.33 /kWh)990 Temp